Habituellement, les pucerons étaient présents quelques petites semaines mais, cette année, ils s'en donnent à coeur joie ! Le temps y est pour quelque chose, évidemment ; chaleur, pluie, orages ... tout est là pour satisfaire nos petits ravageurs.

Le puceron jaune, de son nom latin "Cryptomyzus ribis" adore les lauriers roses, comme nous, mais lui, ce petit scélérat, c'est pour se nourrir et plus nos plantes sont faibles, plus elles seront attaquées par ce parasite.

Alors que faire ?

En cette saison, essayons les coccinelles, elles en raffolent. D'accord, sur cette photo, elles ne raffolent pas que de cela, mais, peut-être nous préparent-elles de petites larves qui adorent aussi les pucerons ?
Une coccinelle mange environ une centaine de pucerons par jour, une larve, près de la moitié.
Rendez-vous chez votre pépiniériste habituel ou sur le net pour acheter des coccinelles ou, partez à la recherche des coccinelles, une boîte bien aérée, quelques feuilles de lauriers avec des pucerons et ... bonne promenade !

Il y a aussi l'éternelle eau savonneuse, oui, tout simple, des restes de savon, de l'eau et l'on pulvérise. Le puceron n'adhère plus à la plante et glisse. Un toboggan pour pucerons !
N'oublions pas le miraculeux " 1/4 vinaigre blanc + 3/4 eau" à pulvériser sans modération sur les pucerons. Pour avoir utilisé ce procédé sur les lauriers roses : tout simplement efficace.
Aussi, les décoctions d'orties ou de fougères. Les fougères sont plus faciles à trouver, chez nous, que les orties. Coupez quelques feuilles de fougères, faites de petits morceaux que vous mettez dans des filets (pommes de terres, par exemple) et faites baigner dans un bac rempli d'eau (de pluie de préférence) ; n'oubliez pas de mettre un caillou dans le filet, autrement ça flotte !!).
Laissez une quinzaine de jours et après filtrage, pulvérisez (dilution 15% de purin/litre d'eau).

Le plus important est la prévention. Si vos lauriers sont vieillissants, ils ont besoin de bon compost, d'une terre régulièrement remuée. C'est à l'automne que les oeufs se formeront, de petits oeufs noirs qui hiberneront et laisseront place au printemps à de nouvelles larves de pucerons.
Ainsi, à l'automne et en hiver, il faudra entretenir les troncs des lauriers, les nettoyer, les larves hibernent dans l'écorce des troncs des arbustes.

N'oubliez pas l'an prochain de multiplier les oeillets d'Inde autour de vos lauriers, leur parfum (ou odeur ...) les fait fuir !

Aussi : http://lorgues.nature.over-blog.com/article-contre-les-pucerons-des-petites-astuces-des-potions-magiques-des-insecticides-maison-78394252.htlm

Pucerons jaunes et lauriers roses
Pucerons jaunes et lauriers rosesPucerons jaunes et lauriers roses
Retour à l'accueil